Bienvenue sur mon blog

Articles parus en mars2009


COURTEPIECES

Commentaires » 0

DESIR DE SOIE La cliente, la vendeuse, l’inconnue. Dans une grande mercerie, vers 1890, une riche cliente irascible malmène la vendeuse au rayon des soieries. Après avoir déballé quantité d’étoffes, la vendeuse lui présente une soie jaune narcisse. Entre alors une jeune femme mystérieuse qui va timidement de coupons en coupons qu’elle caresse avec dicrétion. La […]

Et Don Juan rencontra Carmen…

Commentaires » 0

Pièce en 1 acte s’inspirant du DOM JUAN de Molière et de la CARMEN de Mérimée ,réunissant des extraits de l’opéra de Mozart et de celui de Bizet. PERSONNAGES: DON JUAN, sur le retour mais toujours aussi séducteur CARMEN, jeunesse éternelle, fidèle à elle-même    DECOR: Une bibliothèque ou quelque chose d’approchant, pourvu qu’il y […]

La comédie du hasard

Commentaires » 0

« Cette nuit là, j’ai regardé ce que je n’avais jamais voulu voir, j’ai écouté ce que je n’avais jamais voulu entendre, puis j’ai raconté ce que je n’avais jamais voulu dire; alors tu es venue, noah, la sérénité. »                                                            LA COMEDIE DU HASARD                                                                         ou                                    POUR LE MEILLEUR ET […]

Les filles de La Rochelle

Commentaires » 1

                                    Pièce  en 5 tableaux Personnages: GEOFFROY DE RAUZAN, riche armateur rochelais, 55 ans LOUISE DE RAUZAN, veuve, mère de Geoffroy, 75 ans FLORE DE RAUZAN, fille de Geoffroy, 20 ans GILLES MAC GREGOR, comédien et poète, la trentaine TOUSSAINT DE FETILLY, ancien capitaine de marine, au service de Geoffroy, la cinquantaine HONORINE, cuisinière des Rauzan, […]

MERTEUIL ou Les dangers d’une liaison

Commentaires » 0

Adaptation de l’oeuvre de Laclos, Les Liaisons dangereuses, la pièce évoque la première rencontre de la marquise de Merteuil et du vicomte de Valmont et la liaison sulfureuse des amants diaboliques.   « …les femmes généralement plus faibles ont dû être généralement opprimées…Elles sentirent enfin que….leur unique ressource était de séduire. » « Peut-être ces mêmes liaisons dangereuses, tant reprochées […]